J35 Novi Banovci – Kovin

Hier soir, il y avait à l’hôtel un cycliste canadien avec qui j’ai dîné. Anglophone bien entendu ! et un peu curieux, s’étonnant de la qualité des routes et des voies depuis son départ de Zagreb … et il allait à Athènes…

Le matin, au petit déjeuner, il m’a même demandé s’il n’était pas dangereux de manger les deux œufs au plat proposés qu’il trouvait peu cuits …

Bon départ à 7h30 avec ce défi de traverser Belgrade. J’ai déjà fait état de mon sentiment sur les traversées de grosses villes en vélo … alors là !

Déjà les 10 premiers km se font sur la voie qui mène à Belgrade … il aurait fallut partir à 6 heures avant le flot de véhicules.

Enfin, déviation pour l’EV6 à peine visible pour se retrouver sur une petite route en milieu urbain avec des voitures garées dans tous les sens … et sur des travaux

on retrouve les bords du danube côté festif et branché pendant deux km

traversée d’un parc interminable et arrivée sur le pont sur la Sava

et son fameux ascenseur à vélo … en panne aujourd’hui !!

La galère pour retrouver le chemin et ensuite un parcours qui essaie de faire avancer tout en visitant un peu sans pistes cyclables au milieu de la circulation ou sur les trottoirs avec des panneaux aux angles indicatifs incertains… je me retrouve au bout d’une heure sur le même pont !!!

Colère intérieure, décision de faire cela au cap du gps (ah oui, je ne pas utiliser plans ou google maps, l’opérateur ayant bloqué l’accès pour trop de consommation étrangère… toute la croatie a été comptée serbie !)

Donc au bout d’une autre heure je trouve enfin ce pont sur le danube, horrible pont de 2 km avec 4 voies et chemin de fer au milieu que je traverse à pied sur le trottoir !

et cerise sur le gâteau, en sortant du pont chemin impossible

Déjeuner à Pancevo et accès direct à Kovin où je trouve un lieu sympa un peu marginal centré sur l’accueil des cyclistes

À demain

Publicité

4 commentaires sur “J35 Novi Banovci – Kovin

Ajouter un commentaire

  1. Décidément ce n’est pas toujours évident de trouver sa route mais avec ta persévérance et ta pugnacité rien ne peut t’arrêter Bon courage droit devant.

    J’aime

  2. Et bien quelle galère ! Mais rien ne t’arrête ! Je serai curieuse d’avoir l’avis du Canadien sur l’état des routes grecques 😂😂😂et au niveau des conducteurs c’est pas trop dangereux en général ? Ici ils ne respectent pas les cyclistes….

    J’aime

  3. Courage Dominique, cela pourrait être encore plus difficile si tu circulais en Colombie entre motos, bus, multitude de taxis et voitures, qui crachent la fumée à plein pots d´échappememt, dont les conducteurs n’ont aucun respect pour le code de la route ou ne connaissent pas son existence mais où les cyclistes sont très présents les dimanches et jours fériés.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :